Accréditation

L'Université Paris-Dauphine est accréditée

Témoignages

Cabinet associatif InterAct!
Fondatrices : Louisa Babaci – Kerstin Martel – Ewa Gallou

 

Voir le monde de différentes manières, mais avoir la même vision - voici qui nous sommes… Venues d’horizons divers, de la diplomatie culturelle pour Louisa, le conseil et la communication pour Kerstin ou encore la presse et la formation professionnelle pour Ewa, c’est lors de notre formation MMI que nous avons trouvé la motivation et l’envie de transformer nos différences en ressources. Quelques mois après le programme, nous nous sommes lancées dans la création d’un cabinet associatif de conseil et de formation en management interculturel : InterAct!.

 

En tant que managers française, allemande et polonaise, nous avons pu mesurer la complexité et les problématiques rencontrées au sein des équipes internationales. Nous avons pris conscience pendant notre formation à Dauphine, combien l’approche de management interculturel est importante pour aller vers l’autre, afin d’assurer la performance des individus et des entreprises.

 

Durant ce master, nous avons beaucoup appris sur la dimension sociologique et culturelle des organisations et sur la mise en œuvre d’une stratégie de communication dépassant les frontières. Cet apprentissage s’est fait grâce à des séminaires et des intervenants de haut niveau, une coopération et des travaux de groupes réguliers, ainsi qu’une équipe de direction très présente et toujours à l’écoute.

 

La démarche que nous poursuivons avec InterAct! s'appuie sur la richesse des ressources des équipes internationales. En analysant le contexte des interactions, nous facilitons le partage de connaissances et d’expériences afin de co-construire de nouveaux modes de communication et de fonctionnement.

 

Nous expérimentons ces dynamiques au sein de notre équipe multiculturelle et au final, nous pouvons dire que le MMI nous a donné les bases de « l’intelligence interculturelle » pour mieux capitaliser sur notre différence.

 

Sujets de mémoire :

  • European Union National Institutes for Culture (EUNIC) : les enjeux d’une collaboration multilatérale et interculturelle en réseau. (Louisa & Kerstin)
  • Les voies croisées de développement à l’international : les approches différenciées de la gestion de l’interculturalité. Étude comparative Danone/Rio Tinto. (Ewa)

 

http://www.interact-consultants.net/ 
louisa@interact-consultants.net 
kerstin@interact-consultants.net 
ewa@interact-consultants.net 

   


Sandra Beauchard

 

Cultural & Multimedia Editor and Producer
" Depuis plus de vingt ans, j’ai développé des compétences managériales (équipes/projets) dans les secteurs muséal, audiovisuel et des nouvelles technologies. Le fil conducteur de ma démarche professionnelle a toujours été la passion pour la transmission des savoirs et des cultures vers des publics variés.
En intégrant cette formation, j’ai souhaité dépasser les connaissances acquises jusqu’alors de manière empirique pour les compléter par une compétence approfondie et structurée dans l’approche des différentes cultures et de leurs modes d’interactions.
Le programme de ce master a fait plus que répondre à mes aspirations : la variété des modules proposés, la grande qualité de l’équipe pédagogique et des intervenants, la diversité des étudiants eux-mêmes contribuent de manière concrète à cette formation de très haut niveau et à un enrichissement personnel hors du commun.
L’originalité de la formation est de proposer, non pas des méthodes figées qui participeraient au renforcement des stéréotypes, mais des outils et grilles de lecture ouverts, interactifs entre eux. "

 
Sujet de mémoire : « Coopérations franco-émiriennes dans les secteurs de la culture, de l’éducation et de l’environnement » (Réalisé avec Joëlle Cohen et Nathalie Huet).

 

Lire l'article : "Louvre Abu Dhabi : towards a new universalism for the 21st century ?"

 
Ouvre une fenêtre d'envoi de courrier électroniquesbeauchard@gmail.com

 


Céline Chanut

Consultante en management interculturel

" Diplômée d'une Maîtrise de Chinois à l'Université de Provence et d'un DESS en management franco-chinois à l'IAE de Nantes, j'ai choisi ce master pour me professionnaliser aux questions d'organisation dans les entreprises internationales. J'ai 10 ans d'expérience dans le monde chinois et en France dont 5 ans d'expatriation en Asie ainsi qu'une expertise développée dans la coordination stratégique, l'élaboration et l'animation de programmes de formation et de conférences. Cette formation d'excellence m'a apporté des outils d'analyse multiples de la gestion et des transactions entre cultures. Cela me permet aujourd'hui de créer des outils de gestion et de formation adaptés aux besoins des entreprises. "

Sujet de mémoire : « Le management et les transactions commerciales entre cultures: Brésil, Chine et France ».

 
Ouvre une fenêtre d'envoi de courrier électroniqueseline.chanut@gmail.com

 

 


Vincent Montenero

 

Global Key Account Director
" Pendant plus de vingt ans en entreprise, j'ai travaillé et négocié avec des personnes de diverses nationalités, j'ai managé plusieurs équipes multiculturelles. J'ai souvent fonctionné à l'intuition, sans savoir vraiment si mon approche était la plus efficace. A un certain moment, j'ai souhaité prendre du recul, capitaliser sur mon expérience, lui donner des bases théoriques, enfin aller plus loin... J'ai beaucoup apprécié les échanges avec la multitude d'experts qui sont intervenus tout au long du Master. Dans ce cursus, quand on traite l'interculturel, on ne perd jamais de vue la gestion et les problématiques entrepreneuriales. A Dauphine, j'ai trouvé une approche multidisciplinaire très ouverte qui me permet de développer une véritable valeur ajoutée face aux problématiques multiculturelles les plus complexes. La bonne gestion des facteurs interpersonnels a toujours été selon moi, un élément fondamental de l'efficacité et du succès des entreprises. Cette formation, m'a conforté dans cette idée. Elle m'a ouvert de nouvelles perspectives et convaincu de l'intérêt de mettre mon expérience au service des entreprises... "

 
Sujet de mémoire : « La culture du Groupe Indesit, entreprise du centre de l’Italie : entre tradition et globalisation ».

 

Bien communiquer, travailler et négocier avec vos interlocuteurs italiens.
Bien communiquer, travailler et négocier avec vos interlocuteurs de langue allemande.
Comment s’y prendre pour bien coopérer avec les Alémaniques ?

 

Son profil academia

Ouvre une fenêtre d'envoi de courrier électroniquevincent.montenero@gmail.com 

 


Corinne Saurel

International Communications Director

" J'étais arrivée à la croisée des chemins dans mon parcours professionnel de Directrice de la communication internationale;  Aprés 18 ans de communication stratégique  dans des grands groupes anglo saxons, j'avais décidé d'approfondir mes connaissances liées au management des équipes multiculturelles en contexte international. Il y avait parfois des malentendus, des incompréhensions culturelles, voire des lenteurs qui freinaient la mise en oeuvre opérationnelle. J'ai choisi l'université de Dauphine d'une part,  pour sa réputation d'excellence à l'international et d'autre part, pour la qualité de son programme. Le contenu pédagogique construit autour d'interventions de professeurs sociologues connus (comme Philippe d'Iribarne par exemple) et des experts, spécialistes des différentes aires culturelles à travers le monde m'a passionné. Cet enseignement m'a permis de gagner en efficacité, de décrypter la complexité des différences culturelles et de faire la synthèse avec mon expérience professionnelle opérationnelle: une vraie valeur ajoutée. " 

Sujet de mémoire : « Pièges et enjeux interculturels de la Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE / CSR) en contexte international ».

 
Ouvre une fenêtre d'envoi de courrier électroniquesaurel.corinne@orange.fr

 

Les entreprises forment leurs futurs expatriés au management interculturel - Article du 9 avril 2013 - Le Monde Economie

 

Cultures & Strategy développe le « facteur C comme Culture »

 

 


Annette Constant

Coordinatrice Direction Générale

" Trente années passées au sein de groupes internationaux et multiculturels n’ont fait qu’accroître mon insatiable curiosité pour l’humain et ses différences.
Convaincue que je me devais d’enrichir mes acquis empiriques par un savoir académique, j’ai rejoint la troisième promotion de la formation « Master en Management Interculturel ».
Outre des intervenants divers et variés, mais toujours passionnants, j’ai découvert des outils d’analyses et des grilles de lecture, qui, sans renoncer à mon esprit critique m’ont permis d’appréhender les origines des différences culturelles.
Tout au long de cette riche formation, ces outils m’ont également permis de décrypter la cause de certains malentendus rencontrés lors de mes expériences multiculturelles.
En conclusion, intégrer cette formation fut non seulement un enrichissement intellectuel de par la qualité et la variété de l’enseignement, mais également l’occasion de quelques belles rencontres humaines. " 

Sujet de mémoire : « Google, un modèle de management interculturel de ressources humaines ? » (Réalisé avec Bénédicte Légué, Luiz Siquiera et Jean-Jacques Le Goff) .

 

 


Christian Jean

Directeur R&D - IT Finances

" Après 25 années dans le conseil et le management IT, j’ai travaillé avec plus de 20 nationalités dans une dizaine de pays, l’exigence interculturelle m’est apparue stratégique dans une mondialisation effervescente ou les seules barrières du monde des entreprises demeurent culturelles et cultuelles. Dans ce contexte une formation interculturelle s’imposait. Elle devait être ancrée dans le monde de l’entreprise, adaptée en terme de rythme aux exigences d’un poste très opérationnel, et permettre de disposer d’un diplôme reconnu aussi bien par les milieux professionnels qu’universitaires. Lors de mon entretien j’ai dit que « j’avais besoin de désapprendre pour pouvoir apprendre ».
Le Master de Management Interculturel a dépassé mes attentes.C’est après de nombreuses recherches que j’ai enfin choisi le Master de Management Interculturel de Dauphine. Ce fut 18 mois de bonheur, une envie chaque quinzaine de jours de retrouver l’équipe, son ouverture sur le monde, sa culture, son ancrage opérationnel. Echange, études de cas, devoirs de terrain, l’année était exaltante et passionnante.
Des cours sous forme de séminaire de très haut niveau, des intervenants prestigieux et des « collègues » tout aussi « trapus ».
Aujourd’hui piqué par le virus de la recherche, j’ai entrepris à 50 ans un doctorat en management et j’occupe les fonctions de directeur de la recherche et du développement dans une ESN Tunisienne travaillant en partenariat avec des Libanais et des Indiens sur l’Europe, l’Afrique et le Moyen Orient : un vrai programme interculturel !"

Sujet de mémoire : « Groupes-projets en Europe et apprentissages des équipes à distance » .

 
Ouvre une fenêtre d'envoi de courrier électroniquejean.chr@wanadoo.fr

 

 


Elisabeth Rompa Sinke

Commerciale et consultante en management interculturel
KIT Intercultural Professionals
Promotion 3

" Néerlandaise d'origine, mon premier cycle d'études - European Studies - m'a apporté une formation complète sur l'Union européenne. J'ai choisi de mettre en pratique cette formation en m'expatriant à Paris et en rejoignant une grande banque française. En effet, j'ai évolué depuis 7 ans au sein de la Société Générale en tant que responsable du développement commercial sur le marché du Benelux sur les produits de gestion d'actifs. Apres la naissance de ma première fille, j'étais arrivée à la croisée des chemins dans mon parcours professionnel au sein du secteur financier.
Je souhaitais élargir mes connaissances et approfondir les aspects liés au management interculturel. Les enseignements proposés par cette formation ont répondu à mes objectifs et m'ont permis de trouver un nouvel emploi basé dans mon pays d'origine. J'ai intégré un grand groupe pour conseiller la gestion de projets internationaux et interculturels: développement de nouvelles activités à l'étranger, gestion de la relation avec des partenaires locaux et internationaux .
Les devoirs en groupes du MMI m'ont apporté de nombreux d'apprentissages relationnels. Notre équipe était composée de personnes de diverses origines. Pour le mémoire de fin de cursus, nous avons souhaité nous plonger dans l'univers de la coopération européenne et nous avons basé nos études sur de réels apprentissages en travaillant sur le thème suivant: Étude du processus de coopération et des apprentissages induits.
Le travail du groupe n'aurait pas pu être mené sur le terrain académique francais sans la patience, l'ouverture et l’engagement de mes collègues du MMI, Violette et Pierre-Robert.
Je vous conseille vivement ce Master Management Interculturel au sein de l’Université Paris-Dauphine. "

Sujet de mémoire : « Les groupes-projets du programme communautaire Interreg : état du processus de coopération et des apprentissages induits » (Réalisé avec Violette Colomb et Pierre-Robert Cloët) .

 

 


Marie Laget

Auteure et Fondatrice de Kalara

" Auteure et Fondatrice de Kalara, société de production audiovisuelle créée en sortie de master. Les quelques mois passés à Dauphine m’avaient fait réaliser que durant mes 25 années de dircom dans de grandes entreprises internationales, la prise en compte des dimensions culturelles dans nos rapports aux autres avait été en grande partie ignorée. Ce qui, avec le recul, me semblait être la cause de quelques erreurs cuisantes.
Avec mon expérience en communication d’un côté et ma toute nouvelle expertise interculturelle de l’autre, j’ai donc réfléchi à une façon de traiter cette dimension en la rendant accessible à tous. Cela n’a pas été facile car il fallait tout imaginer, le cadre, la forme, la cible, les outils, etc .. Par contre grâce à Dauphine, j’avais le réseau, les contenus et les intervenants de référence. Cela a été un atout majeur, d’autant que dès la présentation du projet à Philippe Pierre, j’ai reçu l’encouragement et l’appui sans lesquels ma démarche n’aurait pas été crédible.
Aujourd’hui, la première « œuvre », qui a trouvé son média : le webdocumentaire et son premier sujet : la Chine, est lancée. Elle a tout de suite reçu le soutien des média et des grandes institutions, d’autres sujets sont à l’étude et les contacts avec les entreprises ont commencé … "

Sujet de mémoire : « Comment le vin nous permet-il d’appréhender un univers de sens. Observations sur le terrain, en Chine» (réalisé avec Anne Catherine Chardon) .

http://www.kalara.fr
Ouvre une fenêtre d'envoi de courrier électroniqueMf.laget@kalara.fr

 

 


Marc Mac Hugo

Chef d'entreprise
Promotion 5


Après des études de management international en Angleterre et quelques expériences professionnelles dans les domaines de la communication et des séjours linguistiques, j'ai lancé mon entreprise en 2010. Study Experience (www.studyexperience.fr) a pour vocation de faciliter la mobilité étudiante à l'international.

Malgré une éducation biculturelle (puisque franco-britannique d'origine) et un contact régulier avec l'étranger, je me suis vite retrouvé face à un mûr lorsqu'il s'agissait d'échanger avec des partenaires étrangers. A titre d’exemple, comment recruter des étudiants népalais pour les écoles françaises ? Avec qui travailler ? Comment les contacter ? Comment créer et entretenir une relation professionnelle productive avec eux ? J’étais en panne d’inspiration.

C'est pendant cette période que j'ai découvert le Master en Management Interculturel de Paris Dauphine. A l’époque, je n’étais pas activement à la recherche d’une formation, mais il fallait reconnaitre que ce parcours semblait répondre aux questions qui me préoccupaient. Pragmatique dans l’âme, je craignais qu’une approche sociologique du Management vienne limiter le retour sur l’important investissement, que représente cette formation. Ma curiosité l’emporta.

J’ai choisi d’insister sur cette notion de retour sur l’investissement, car c’est une notion clé pour beaucoup d’étudiants qui se lancent dans la formation continue.

En ce qui, me concerne, j’estime avoir été récompensé. Je l’ai été à de nombreux niveaux, mais voici trois choses auxquelles chaque nouvel(le) étudiant(e) pourra s’attendre :

  • Validation d’un Master connu et reconnu, qui vous apportera de la crédibilité
  • Un réseau performant, où l’échange de savoir, d’expérience et d’opportunités professionnelles est de mise. Ce réseau ne se limite pas aux autres étudiants de la promotion, mais s’étend à ceux qui vous ont précédés, au corps enseignant et aux intervenants extérieurs (ainsi qu’à tous leurs réseaux respectifs).
  • Une stimulation intellectuelle, qui ouvre l’esprit, inspire, et donne de nouvelles perspectives. J’ai ainsi pu développer et mettre en oeuvre un certain nombre de mesures au sein de mon entreprise, qui tendent à faciliter sa croissance. J’ai également prévu de m’attaquer à de nouvelles opportunités, avec l’appui actif de mon réseau MMI.

Le MMI représente une belle aventure humaine, des rencontres avec des personnes de toutes origines, âges, secteurs… Il représente aussi un certain nombre de « contraintes » positives, qui viennent renforcer les liens et favoriser la performance individuelle. Je sors enrichi de cette formation et j’ai retrouvé mon inspiration ! 


Sujet de mémoire : "L’internationalisation en Afrique – Quels enjeux interculturels ? Approche croisée de trois PME françaises"

   


Marie-Anne Mirabeau Paquiry

Promotion 5
Formatrice et consultante en management international des organisations


Après 15 ans dans la formation en langues et le conseil pédagogique auprès de grands groupes et PME, j’ai souhaité non seulement adapter ma fonction (formatrice- conseil) mais aussi m’adapter à mon environnement professionnel (les entreprises en général) tel qu’il évoluait : de plus en plus complexe, de plus en plus changeant, et de plus en plus internationalisé.

Le passage par le MMI et ses 15 mois de formation ont été un tournant dans mon projet professionnel, et même personnel : le MMI m’a permis d’acquérir le savoir théorique ainsi que des outils pratiques pour mieux appréhender les problématiques complexes que l’on peut rencontrer dans une organisation ou dans le monde civil. Ceci et rendu possible grâce à la multidisciplinarité de la formation : les questions traitées sont abordées sous des angles différents qui pourtant se croisent parfaitement (sociologique, anthropologique, linguistique, psychologique, historique etc… sans oublier l’angle du management), mais aussi grâce à l’expertise et à la passion des intervenants pour leurs domaines.

Les défis individuels et collectifs proposés par la formation remettent sans cesse en question notre esprit critique, et donc notre capacité à analyser et gérer des situations de notre monde dans toute sa complexité : religion, égalité homme-femme, diversité, cultures nationales, mobilité internationale, communication mondialisée, l’individu, le collectif, les liens intergénérationnels, le management en contexte interculturel etc., etc.…

Indéniablement, le MMI permet d’ouvrir de nouvelles portes et d’être mieux équipé pour s’attaquer à des projets riches et exigeants. Et surtout, par la diversité des rencontres que l’on y fait, le MMI est une belle parenthèse intellectuelle et humaine que l’on peut s’offrir à tout âge comme un jalon dans un dans un parcours professionnel, et pourquoi pas, dans un parcours de vie !

En ce qui me concerne, outre les rencontres inattendues, le MMI m’a aidé à capitaliser mes 15 années d’expériences professionnelles et à mieux me positionner en tant que formatrice et consultante sur des questions liées au management des organisations, et plus particulièrement sur l’accompagnement à l’international mais aussi ouvrir l’éventail de mes interventions (ressources humaines, communication interculturelle, internationalisation des postes etc...).


Sujet de mémoire : "L’internationalisation en Afrique – Quels enjeux interculturels ? Approche croisée de trois PME françaises"

   


Sedgwick Schieszler et Céline Rémy

 

Sedgwick Schieszler
Responsable d'exploitation
d'une entreprise internationale
Promotion 5
Céline Rémy
Chargée de suivi de formation
administratif et pédagogique
Promotion 5

A la recherche d’une formation de management niveau Master que je pouvais combiner avec une vie professionnelle assez chargé et non intéressé par le format standard du MBA j’ai tout de suite adoré le monde multiculturel que j’ai aperçu à travers les sessions d’informations du MMI. Il faut dire que l’interculturel, je le vis depuis toujours en tant qu’austro-jamaïcain ayant reçu une scolarisation française et poursuit un parcours académique au Etats-Unis en sciences politiques.

Issue du domaine de l’art et du secteur culturel, il faisait sens pour moi de suivre un master où la question de la culture était centrale. Il était intéressant que je puisse également articuler cet univers d’un volet plus artistique vers une dialectique plus organisationnelle. Le master de Management Interculturel remettait en perspective des acquis de terrain et me permettait d’amorcer une transition professionnelle vers des espaces plus institutionnels.


Notre expérience commune témoigne de la valeur humaine et professionnelle de ce master. En effet, il est l’opportunité de rencontrer des personnes venant d’univers variés dont les préoccupations ont fait émerger des idées communes dans la diversité. Au-delà des idées, il s’agit de partager, comprendre et apprendre de l’autre. C’est en cela que nous pouvons dialoguer et éviter nos préjugés culturels. Savoir observer, écouter, parler ne signifie pas être à la place de l’autre mais construire ensemble des « ponts culturels ». Croiser nos regards, c’est enrichir et découvrir des univers de sens commun.

A travers une approche pluri et interdisciplinaire s’appuyant sur une solide base en sciences sociales, passant par les sciences de gestions aux sciences de langage et de communication, le MMI représente non seulement une pensée innovante dans l’étude du Management, mais aussi et surtout un incontournable dans un monde de plus en plus interconnecté.

Le Mémoire collectif est une étape majeure, qui est aussi une préface de réflexion post-formation, et donne naissance à des possibilités de carrières et d’expertises selon les thématiques envisagées. Il représente également un premier pas vers une évolution professionnelle voire un changement de destin.


Sujet de mémoire : "CREATIVE EUROPE. Entre interactions et coopérations organisationnelles. Une analyse d’écarts d’une politique culturelle commune"

   


Luc Nguyen-Angelot

Promotion 5
Directeur de Mission


Pourquoi le MMI ? Qu’ai-je recherché et qu’ai-je trouvé ?...
"Lorsque l’Elève est prêt, le Maître arrive", le Maître est souvent une personne. Ici, je l’ai rencontré dans le Master sous différentes formes : à travers des Livres, des Auteurs, des travaux individuels et collectifs... Initialement, j’avais besoin d'une pause pour me renouveler. J’ai trouvé dans le MMI, un espace pour soi, un espace avec l’Autre via la rencontre de 17 personnes, porteuses de 17 histoires en transformation.

Quel est mon cheminement et ma formation professionnelle ?...
Issu du monde Associatif, puis de la Banque Assurance, j’ai évolué dans la fonction RH à différents niveaux dans des environnements complexes, instables et multiculturels. J’ai été ensuite Directeur du Pôle Conseil, d’un Cabinet Américain dédié à la Mobilité Internationale. Désormais, je suis très reconnaissant aux trois Institutions françaises, qui m’ont formé : l’Université Paris-Villetaneuse, le Cnam et l’Université Paris-Dauphine. Elles ont une influence marquante sur mon cheminement et mon système de valeurs.

Et l’avenir …
Aujourd’hui, je partage ma passion : associer la recherche, la pratique et la formation en RH Internationales au sein des écoles et des entreprises. Je pilote des missions de conseil et d’ingénierie de formation dans le domaine de la Mobilité Internationale via l’angle du Management Interculturel et du Digital Learning !


Sujet de mémoire : "L’internationalisation en Afrique – Quels enjeux interculturels ? Approche croisée de trois PME françaises"

   

Contacts

Responsables de formation

Jean-François CHANLAT

Philippe PIERRE

 

Assistante de formation

Véronique FUROIS 

Tél.: 01 44 05 47 36

veronique.furois@dauphine.fr

Ne manquez pas

Démarrage de la prochaine session
Janvier 2018

 

Dépôt de candidature à partir de février 2017
Envoyer CV + Lettre de motivation
à veronique.furois@dauphine.fr
et à philippe.pierre22@wanadoo.fr

Actualités

Les rencontres de l'Interculturel cycle 2017-2018

27 octobre 2017
Conférence d'inauguration le 27 octobre 2017 à l'Université Paris Diderot

Le monde interculturel des artistes

Pour en savoir plus